La transformation digitale, une opportunité de voir naître les émotions sociales dans le collectif Humain…

la transformation digitale
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
  • Publié le 8 avril 2019

La transformation digitale nous a révélé que son véritable enjeu n’est plus la technologie, les algorithmes en tous genres, ou bien encore l’intelligence artificielle. Nous savons désormais que ‘’la machine’’ est en route. .. Nous savons désormais également que le digital est une révolution plus importante encore que celle de l’imprimerie ou celle de la révolution industrielle. Nous savons enfin désormais, que le digital a créé une vraie rupture dans nos usages : il a accéléré nos vies, nos modèles économiques, nos règles de marché, nos façons de consommer et d’être, et même notre propre notion du temps…

 »Mais alors quel est donc son véritable enjeu ? »

Si l’on considère que les événements ne se produisent que rarement par le plus pur hasard, et qu’ils sont bien souvent une occasion de nous permettre d’envisager les situations différemment, alors nous verrons dans cette hyper accélération de nos business et de nos vies, une formidable opportunité de nous transformer nous-mêmes. En effet, le changement le plus profond induit par la révolution digitale que nous vivons en ce moment, c’est nous-même, c’est l’Humain dans le collectif qu’il forme au sein de la société et des sociétés.

 »Qui est donc l’Humain tel que nous le nommons ? »

L’Humain est devenu un consommateur surpuissant

L’industrialisation et plus largement la digitalisation ont poussé l’humain à concentrer ses énergies dans la consommation. La consommation en somme lui permet de combler le manque profond de sens émotionnel que prend sa vie quotidienne. Notre consommateur est exigeant, et les entreprises l’ont bien compris. Pourtant, de plus en plus, le consommateur remet les valeurs humaines, la nature et l’environnement au centre de ses habitudes de consommation… Notre consommateur surpuissant serait-il lui-même en quête de sens ?

L’Humain est un client

Les valeurs qui sont instaurées dans les entreprises servent le collectif humain. Il est intéressant ici de s’attarder à définir le collectif humain au sens sociétal du terme. Le collectif humain regroupe en réalité l’ensemble des femmes et des hommes qui constituent le capital humain des entreprises. Les collaborateurs bien entendu, mais également les clients et les partenaires desdites sociétés. C’est la raison pour laquelle, il est primordial d’aligner la stratégie marketing et communication sur les valeurs déclinées dans les entreprises. Cultiver l’intelligence émotionnelle en interne auprès des collaborateurs, c’est le premier jalon essentiel de toute transformation réussie. Informer et promouvoir ces transformations à l’extérieur, permet de renforcer la marque employeur, pour autant que la communication fasse elle-même l’objet d’une analyse émotionnelle intense.

L’Humain a des émotions

Il a été démontré par Paul Ekmandans les années 1970, qu’il existe 6 émotions de base et universelles : la peur, la colère, la tristesse, le dégoût, la surprise et la joie. Ces émotions sont universelles car on les retrouve dans des sociétés aux cultures diverses et variées. Et puis l’évolution de la race humaine a fait naître de nombreuses autres émotions appelées émotions sociales. Elles apparaissent plus tard dans l’enfance, et ne sont pas détectables par le corps (expression du visage par exemple). Il s’agit par exemple de la honte, la culpabilité, la jalousie, la cupidité, etc. Ces émotions ne sont détectables que par le cœur. Et, la bonne nouvelle c’est que les progrès technologiques et le digital ne permettent ni de les détecter ni de les repérer… !

 »C’est ainsi que le digital nous offre une formidable opportunité : remettre l’Humain au centre des priorités sociales et sociétales »

L’intelligence artificielle nous permet à date de reproduire les capacités cognitives et situationnelles des individus ; mais elle ne parvient pas à s’emparer, et nous l’espérons pour de nombreuses décennies encore, de ce qui nous définit en tant qu’Humain : notre corps, notre cœur et notre esprit. N’est-ce pas là un merveilleux résumé de ce que nous appelons l’intelligence émotionnelle ?

L’Humain n’a jamais été autant au cœur des enjeux sociétaux. De nombreuses startups se concentrent sur l’humain, l’humain collaborateur et l’humain consommateur, pour nous proposer sans cesse de nouvelles expériences.

Les expériences collaborateurs sont concentrées sur le marché du management du capital humain au travers de solutions qui s’intéressent de près à nos soft skills, compétences sacrés à l’ère du digital !

 »Que doit-on comprendre de ces soft skills ? »

C’est le retour de l’humain-collaborateur dans les entreprises ! C’est l’humain digitalisé dans un super algorithme qui va décider sans nous de nos compétences et capacités ! Et sans prise en compte des facteurs de l’intelligence émotionnelle.

Les soft skills définissent nos compétences émotionnelles et sociales. Il s’agit bien là de compétences et donc d’un non-sens avec nos émotions ! En effet, nos émotions ne sont pas des compétences. Elles sont, c’est ainsi. Elles constituent notre singularité, et se déclenchent au gré de nos journées, au gré de l’instant présent…

Projetons nous devant un recruteur à qui nous exprimerions que nous disposons des 6 émotions dites de base et notamment pour rappel, la peur, la colère et la tristesse ou encore le dégoût. Imaginez-vous quelles suites seraient données au processus de recrutement ?… 

C’est ainsi que les soft skills définissent de nouvelles compétences émotionnelles et sociales à l’ère du digital. D’ailleurs dans le top 10 des soft skills à posséder dès à présent, on retrouve la résolution de problèmes complexes, à mettre en parallèle avec l’agilité, la pensée critique, la créativité et… L’intelligence émotionnelle !

 »L’enjeu véritable de la transformation c’est l’intelligence émotionnelle »

Selon Daniel Goleman en 1999, l’intelligence émotionnelle est définie comme ‘’notre capacité à apprendre diverses aptitudes pratiques qui sont fondées sur cinq composantes : la conscience de soi, la motivation, la maîtrise de soi, l’empathie et la maîtrise des relations humaines’’ ; en d’autres termes la capacité à se connaitre soi pour mieux appréhender autrui, et la communication par l’empathie.

C’est de cette intelligence que naîtra demain le nouveau collectif social et sociétal ; et notre partenaire maintenant Demain https://www.maintenantdemain.com/, propose dès aujourd’hui de vous accompagner dans cette démarche.

Henry Ford, l’un des piliers de la révolution industrielle ne nous a-t-il pas appris que ‘’le secret du succès s’il existe, c’est la faculté de se mettre à la place de l’autre et de considérer les choses de son point de vue autant que du notre’’

Publié par

Priscillia RossiFounder @ Leihia 👉 Le plein emploi pour tous 👉 @ Woman in Tech 👉 La transformation par l’humain ✔✔

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Partagez cet article avec vos amis

Laisser un commentaire